Quoi de neuf ?


Posté le 18 décembre 2020

PiWiNews : Les facilités de paiement ont le vent en poupe

Entre paiement comptant et crédit à la consommation, le paiement fractionné offre au consommateur une plus grande liberté dans sa façon de consommer. Ce service, né d'un contournement de la loi Lagarde de 2010, propose un parcours de souscription simplifié pour un crédit remboursable en moins de 3 mois. Ne nécessitant souvent qu’une pièce d’identité et des références bancaires (IBAN, carte), son acceptation est immédiate là où un crédit à la consommation ne peut être octroyé que via un processus asynchrone. 

 

Selon une étude Oney1 datant de 2019, plus d’un français sur deux aurait régulièrement recours au paiement fractionné.

 

Avec le confinement et la situation économique actuelle, l’usage du paiement en plusieurs fois a drastiquement progressé (+51% chez Oney). Les français, tout en préservant leur épargne, ne souhaitent pas changer leurs habitudes de consommation. Ce mode de paiement profite également aux commerçants : le panier moyen est plus élevé et le taux d’abandon à la caisse, moindre. 

 

Les fintechs ont bien compris l’enjeu de se glisser dans ce secteur de niche. Désormais, le paysage du paiement fractionné ne couvre plus seulement les acteurs historiques tels que Floa (ex-Banque Casino), Cetelem, Sofinco ou Cofidis. De nouveaux acteurs font leur entrée avec une agilité et une rapidité déconcertante: Paypal, Alma, Pledg, Klarna… Ils se voient gérer des encours de plus en plus importants3, excédant ceux des banques, et établissent leur place sur le marché à l’instar de Klarna4, qui est devenue une des fintechs les mieux valorisées d’Europe à hauteur de 10 milliards de dollars. La solution de paiement fractionné peut être offerte par le commerçant mais peut aussi être intégrée directement dans le wallet du consommateur ; dans ce cas, le commerçant n’intervient pas dans la mise en œuvre du service et n’est plus forcément celui qui paie les frais.

 

Le paiement différé en profite également pour prendre son envol. Autant de nouveautés qui bouleversent les codes bancaires.

 

Cette tendance à rendre « facile » le paiement est un marché global en plein essor, comme le démontre l’ouverture des fintechs de paiement Oney et Klarna à l’Europe et au marché américain.   

 

Pour maintenir leur activité, les banques sont contraintes d'améliorer l'expérience client et de simplifier leur process commerçant ou d’accepter de ne plus toujours être sur le devant de la scène, d’être « invisibles ». Cherchant à exploiter les opportunités apportées par la DSP2, elles peuvent effectivement s’associer aux fintechs, qui proposent des parcours client simplifiés et ayant recours à des API – comme le partenariat entre Obvy et Floa. Elles se positionnent ainsi en « producteurs de crédit » à des taux plus attractifs et avec des scoring clients plus affinés, tout en déléguant la « distribution du service ».

 

Comment les acteurs de l’écosystème français des paiements peuvent-ils exploiter le potentiel des API pour innover sur le terrain des facilités de paiement ?

 

PW consultants s’est penché, entre autres, sur cette question dans un Livre Blanc Open Banking & Paiement .

 

 

Sources  

 

 

 

 

 

 

 

 

Besoin de plus d'infos ? Contactez-nous !

20 rue Euler
75008 Paris
Téléphone : 01.49.52.93.93
contacteznous@pw-consultants.com

Dans le cadre de l’entrée en vigueur du RGPD (Règlement Général pour la Protection des Données) depuis le 25 mai 2018, sachez que les données que vous nous fournirez seront uniquement utilisées pour le traitement de votre demande.

Conformément à la loi « Informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez adresser votre demande à : rgpd@pw-consultants.fr